lkj
lkj
 

Les différents "psy"

Le vocable "psy" regroupe différents professionnels qui ont en commun la pratique de la relation d'aide et d'accompagnement. Ces professionnels diffèrent en revanche par leurs formations, leurs modalités et leurs contextes d'intervention. Mieux comprendre ces différences peut vous aider à vous orienter dans le choix d'un interlocuteur qui réponde à vos attentes. Ainsi, vous pouvez questionner le professionnel sur sa formation et sa pratique et également vous adresser à l'A.R.S (Agence Régionale de la Santé) afin de vérifier la validité des diplômes et la légalité de son exercice professionnel.

 

Le psychologue

 

Un psychologue est un professionnel qui a suivi une formation universitaire d'au moins 5 ans d'études en psychologie (Licence, maîtrise et DESS ou Licence, Master 1 et Master 2). Le titre de psychologue est protégé depuis la loi du 25 juillet 1985 (suivie du décret de 1990). Il existe plusieurs catégories de psychologues selon l'orientation suivie : psychologie clinique, du développement, sociale et du travail... Cette spécialisation conditionne le champ d'intervention. Le psychologue est soumis au code de déontologie de sa profession.

 

Le psychologue est spécialisé dans la connaissance du fonctionnement psychique et des difficultés personnelles et relationnelles des enfants, adolescents et adultes, ce qui lui donne une capacité et une aptitude particulières à aborder avec autrui sa souffrance psychique dans le but de l'aider. Le psychologue adapte ses pratiques selon les courants de pensées et les pratiques auxquels il s’attache.

 

Outre sa formation universitaire, le psychologue peut avoir réalisé un travail personnel (sous la forme d'une psychanalyse ou d'une psychothérapie) et être supervisé dans sa pratique. Mais cela ne relève pas d'une obligation.

 

Le psychologue du travail

 

Le psychologue du travail intervient le plus souvent dans des organisations avec une large palette de situations : conseil en emploi et insertion dans des associations ou institutions publiques, conseil en recrutement, en orientation ou outplacement dans des cabinets de conseil RH, gestion des ressources humaines dans des entreprises... Il intervient sur le changement social, à l'articluation du collectif et de l'individuel. 

 

Les dernières décennies ont vu se développer les activités en lien avec la santé au travail. Dans ce cadre, le psychologue du travail est amené à intervenir en conseil sur les organisations du travail et en accompagnement pour les personnes concernées par des difficultés au travail . Les psychologues du travail représentent aujourd'hui de l'ordre de 15 % de la profession, avec une certaine hétérogénéité des pratiques.

 

Le psychiatre

 

C’est un médecin spécialiste, il a suivi le cursus généraliste des études de médecine, avant de se spécialiser en psychiatrie. Son statut lui permet de prescrire des médicaments et de délivrer des fiches de remboursements de Sécurité Sociale. Il peut également décider d'une hospitalisation. Le psychiatre est souvent plus orienté vers le diagnostic et le choix du traitement médicamenteux le plus adapté. Il n'a pas nécessairement suivi une formation ni en psychothérapie ni en psychologie.​ Toutefois, nombreux sont ceux qui se sont formés à la psychothérapie ou à la psychanalyse.

 

Le psychothérapeute

 

​Jusqu'en 2010, en France, le titre de psychothérapeute ne faisait l'objet d'aucune réglementation et tout un chacun pouvait donc s'en prévaloir sans formation ni contrôle de l'activité. Afin de faire face à d'éventuelles dérives le législateur français s’est prononcé en faveur de l’encadrement du titre de «psychothérapeute» qui est réglementé suite au décret du 20 mai 2010.

 

L'inscription sur le registre national des psychothérapeutes est désormais subordonnée à la validation d'une formation en psychopathologie clinique de 400 heures minimum et d'un stage pratique d'une durée minimale de 5 mois. Les psychothérapeutes, comme les psychologues, doivent être inscrits au réprtoire ADELI tenu par l'ARS.

 

L'accès à ce titre est réservé de droit aux psychiatres et aux médecins, psychologues ou psychanalystes reconnus par l'Agence Régionale de la Santé et inscrit au registre national.

Il sanctionne la validation d'un cycle de spécialisation théorique et pratique en psychopathologie effectué après des études universitaires de médecine, de psychologie. Par dérogation certains professionnels ne disposant pas des diplômes universitaires exigibles mais pouvant justifier de plus de cinq années d'exercice à la date de parution de loi peuvent être admis à porter le titre de psychothérapeute.

 

Le psychanalyste

 

Le psychanalyste utilise une des approches en psychothérapie, la psychanalyse, inventée par Sigmund Freud. Les psychanalystes n'ont pas de diplôme reconnu officiellement mais beaucoup d'entre eux sont soit psychiatres, soit psychologues. Pour devenir psychanalyste, il faut avoir suivi soi-même une psychanalyse et être rattaché à une école psychanalytique, qui fournit les bases de la pratique. Les psychanalystes sont normalement répertoriés dans des écoles (SPP, AFP, ECF...). Toutefois, il faut savoir que ni le titre, ni l'exercice de la psychanalyse ne sont contrôlés en France.

Coordonnées

Lisa DJIAN

4 rue de Mascara

44100 Nantes

N° ADELI : 44 93 15787

 

Vous pouvez me joindre au

07 83 87 01 07

ou utiliser le formulaire de contact.

Phrases à méditer...

"Qui se connaît, connaît aussi les autres ; car chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition." Montaigne

 

"La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde." Proverbe anglais souvent attribué à O. Wilde

 

"Oser, c'est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c'est se perdre soi-même." Soren Kierkegaard

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Psy au travail - Lisa Djian - 2015