lkj
lkj
 

La santé au travail, tous responsables ?

Le travail a un rôle déterminant dans la santé. Selon les situations, il peut s'avérer opérateur de santé comme porteur de souffrance pour les personnes. Comme le dit C. Dejours, "le travail n'est jamais neutre". Il est dépositaire de nombreuses promesses pour l'individu : accomplissement, autonomisation, émancipation, contribution sociale... Lorsque la réalité s'éloigne trop des attentes et des besoins de la personne, le travail peut devenir une source de malêtre et à terme provoquer des altérations de la santé physique ou psychique des personnes.

 

L'employeur a une responsabilité de résultat en matière de préservation de la santé physique et mentale de ses salariés (art. L.4121-1 du code du travail). Mais chacun de nous a également une responsabilité propre quant à la protection de son état de santé. Il est donc de la responsabilité sociale comme individuelle de veiller à la promotion de la santé definie par l'OMS comme "un état de complet bien-être physique, mental et social"...

 

Le travail participe à la construction et à l'équilibre identitaire. Il a une vocation "subjectivante et socialisante", c'est-à-dire qu'il contribue au développement de la personnne et de sa subjectivité, en même temps qu'il permet le lien social, l'intégration dans un collectif. "Travailler, c'est se travailler et travailler ensemble." (M. Pezé) Ainsi, une dégradation des situations de travail a le plus souvent des répercussions sur la santé psychologique des personnes.

 

La santé comme la souffrance au travail résultent de la rencontre entre une organisation du travail et une organisation psychique personnelle. L'organisation du travail renvoie à l'ensemble des conditions de travail avec des facteurs de risques identifiés (démarche RPS). L'organisation personnelle renvoie à la posture personnelle et professionnelle (conduites, représentations, rapport au travail). Les leviers d'aménagements existent à la fois dans l'organisation mais aussi chez l'individu, même si le lien de subordination propre au contrat de travail crée bien sûr une asymétrie.

 

Une approche de la santé au travail ne peut être centrée uniquement sur les individus ; cela conduit à psychologiser la situation et faire porter une charge trop lourde pour la personne. Mais une approche centrée sur l'organisation du travail peut aussi se révéler insuffisante, mettant le sujet hors jeu. Ce sont bien des actions sur l'organisation couplées à une prise de conscience de chacun qui peuvent permettre de relever le défi de la santé au travail. Il s'agit de n'exonérer ni le sujet ni l'organisation de ses responsabilités.

 

La préservation de la santé au travail requiert une approche pluridisciplinaire et une vigilance de chacun à respecter et faire respecter ses limites. Il s'agit d'un équilibre dynamique, multidimensionnel, précaire qui demande des réajustements constants. Ceux-ci nécessitent pour chacun de développer connaissance de soi et intelligence des situations pour adopter un regard élargi et éclairé sur les inventions du réel.

 

"En portant l'humanité en lui, chaque être humain en est responsable à sa mesure." Edgar Morin

Coordonnées

Lisa DJIAN

4 rue de Mascara

44100 Nantes

N° ADELI : 44 93 15787

 

Vous pouvez me joindre au

07 83 87 01 07

ou utiliser le formulaire de contact.

Phrases à méditer...

"Qui se connaît, connaît aussi les autres ; car chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition." Montaigne

 

"La beauté est dans l'oeil de celui qui regarde." Proverbe anglais souvent attribué à O. Wilde

 

"Oser, c'est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c'est se perdre soi-même." Soren Kierkegaard

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Psy au travail - Lisa Djian - 2015